Retour

La Ville d'Amqui demande à la MRC de la Matapédia de refaire ses calculs

Les élus d'Amqui demandent à la MRC de la Matapédia de revoir ses prévisions budgétaires pour la prochaine année.

La Ville estime que la facture pour le développement économique est hors proportion.  La note est passée de 44,327$ à 107,564$.

Selon le maire d'Amqui, Gaétan Ruest, il s'agit d'une augmentation de 140 pour cent pour la ville. La MRC prévoit toutefois maintenir l'augmentation de la quote-part que les municipalités doivent payer pour le service de développement économique.

Cette hausse s'explique entre autres, par le fait que la MRC avait décidé de maintenir les services du CLD, le Centre local de développement, dont les budgets ont été abolis, en grande partie, par le gouvernement libéral, ce qui a forcé les villes et les municipalités à combler le manque à gagner.

Le maire d'Amqui, Gaétan Ruest, dit avoir accepté l'augmentation l'an passé, parce que cette mesure devait être temporaire.
Mais aujourd'hui,  il refuse de payer une année de plus pour un service déjà offert par sa municipalité et il demande à la MRC de ramener la facture à ce qu'elle était initialement.

« L'augmentation de 140 %, on l'a pris, on l'a absorbé, on a travaillé notre budget pour l'encaisser cette affaire-là, mais quand on est en période, comme on est là, pourquoi ça serait juste les municipalités qui subiraient le coup » se questionne le maire Gaétant Ruest.

« Ça serait juste nous autres parce que y'a juste nous autres qui allons chercher les taxes pis qui les redonnons à la MRC en quote-part. Si la MRC avait à imposer ses propres taxes, je ne sais pas ce que la population dirait ».

La préfète de la MRC de la Matapédia, Chantal Lavoie, n'a pas voulu accorder d'entrevue sur le sujet. Mais elle invite le maire Ruest à faire valoir son point de vue lors de l'adoption du budget, à la prochaine réunion du conseil de la MRC, ce mercredi.

Nouveau pacte fiscal

Selon le maire d'Amqui, le nouveau Pacte fiscal conclu plus tôt cet automne, entre le gouvernement et les organisations municipales, l'UMQ et la FQM, n'aide pas non plus sa ville.

Gaétant Ruest estime que d'ici trois ans, Amqui ne retirera plus que 50 000 dollars en revenus de péréquation, comparativement aux 300 000 dollars qu'elle recevait auparavent.

Il estime que le gouvernement et les MRC devraient faire une gestion plus serrée des finances publiques avant de refiler la facture aux municipalités.

« L'austérité et la rigueur, ça semble être pour ceux qui sont en bas parce qu'eux autres ils font face directement aux citoyens. Alors nous on est en bas, on se débat avec ça et ce n'est pas normal » conclut le maire, qui croit que le prochain budget de la ville d'Amqui sera difficile à élaborer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine