Retour

La ville de Gaspé veut son écocentre à l'été 2017

Depuis quelques années, la municipalité analyse une option qui permettrait de diminuer le volume d'enfouissement de certains matériaux secs, par exemple les résidus de travaux de construction, à son Lieu d'enfouissement technique (LET).

En 2016, 20 000 tonnes de déchets ont été enfouies au LET de Gaspé. Le maire de Gaspé, Daniel Côté explique que, de ce nombre, 12 000 tonnes provenaient de Gaspé tandis que 8 000 tonnes ont été traitées par la MRC de Rocher-Percé.

L’enfouissement de matières résiduelles coûte très cher aux contribuables.

Daniel Côté, maire de Gaspé

L’objectif est de détourner les matériaux secs du site d’enfouissement pour économiser, rappelle le maire de Gaspé.

Avec le nouvel écocentre situé à Gaspé, Daniel Côté prévoit de détourner annuellement 1900 tonnes du LET, qui recevrait de 10 000 tonnes de déchets par année.

En diminuant le nombre de tonnes de déchets enfouis, l’écocentre permettra d’allonger d’une dizaine d’années la durée de vie du LET. Celui-ci pourrait être en fonction jusqu’à 2033, contrairement à 2023 comme il était prévu au départ.

Un processus d’appel d’offres pour la construction de l’écocentre est en cours. Le projet est évalué à quelques centaines de milliers de dollars, selon la maire de Gaspé.

Prochaine étape est l’écocentre absolument pour 2017 et ensuite ce sera le compostage.

Daniel Côté, maire de Gaspé

Notons que la plupart des MRC de la région possèdent déjà des écocentres.

Parmi celles-ci, la MRC du Rocher-Percé, qui possède trois écocentres, situés à Gascons, Grande-Rivière et Percé.

D'après les informations de Bruno Lelièvre

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine