Retour

Lait diafiltré : des producteurs à bout de patience

L'absence de solution concrète sur l'importation du lait diafiltré exaspère les agriculteurs de la Gaspésie.

L'utilisation du lait diafiltré provenant des États-Unis est de plus en plus répandue dans l'industrie laitière du Canada, notamment dans la fabrication du fromage. Son importation provoque d'importantes pertes de revenus pour les producteurs d'ici.

Jusqu'à maintenant le seul engagement du gouvernement fédéral est de mener des consultations au cours des 30 prochains jours. Le dossier du lait diafiltré a été confié au comité permanent de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.

Directeur régional à l'UPA Gaspésie les Îles, Marc Tétreault, estime que les réponses tardent à venir. « Il semble avec les discussions que nous en avons eues que la mise en place de solution est plus complexe que prévu. Pour quelle raison? C'est ce qu'on aurait aimé savoir et le fait d'avoir une rencontre ce qu'on souhaite c'est qu'on puisse au moins avoir ces informations », commente M. Tétreault.

Ce dernier reconnait que quelques pas ont tout de même été faits.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et celui de Rimouski, Harold LeBel, sont aussi d'avis qu'Ottawa doit agir rapidement. Les agriculteurs, rappellent-ils, perdent de l'argent tous les jours.

Rémi Massé demeure optimiste

Le député libéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, demeure convaincu qu'une solution à long terme sera proposée au terme du délai de 30 jours.

Son parti, dit-il, travaille d'arrache-pied pour trouver des solutions. « Le ministre de l'Agriculture est très engagé dans le dossier, et puis il y a beaucoup de députés qui sont là pour pouvoir l'appuyer et l'aider dans la recherche d'une solution adéquate », précise le député.

Selon les producteurs, Ottawa doit appliquer sa réglementation au lieu de relancer de nouvelles consultations, car les normes canadiennes sur la composition des fromages prévoient une limite claire et stricte à l'ajout d'ingrédients laitiers qui ne proviennent pas directement du lait.

Les producteurs laitiers canadiens estiment avoir perdu quelque 220 millions de dollars en 2015 en raison des importations de lait diafiltré américaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine