Retour

Le 6e festival Vues sur mer lance sa programmation

Le 6e festival de cinéma documentaire Vues sur mer aura lieu du 7 au 10 avril à la Petite Église de Gaspé. 

Un texte de Isabelle LévesqueTwitterCourriel

La réalisatrice Ève Lamont a accepté la présidence d'honneur de l'événement. Son film « Le commerce du sexe », qui traite de l'univers de la prostitution, sera présenté en ouverture, le jeudi soir. Ève Lamont donnera également un atelier de filmographie pendant la fin de semaine. Elle y racontera son parcours atypique de réalisatrice.

En tout, une vingtaine de courts, moyens et longs métrages documentaires seront projetés pendant la durée de l'événement. Le responsable de la sélection, Simon Bujold, se réjouit d'avoir mis la main sur quelques primeurs.

Comme à chaque année, Vues sur mer remettra six prix, dont un au meilleur film gaspésien. La réalisatrice du documentaire « Un film de chasse de filles », Julie Lambert, qui était présente au festival l'an dernier, présidera le jury.

Harold Arsenault chez les ours noirs

Un habitué du festival, le cinéaste gaspésien Harold Arsenault, présentera en primeur son plus récent film dont le titre n'est pas encore déterminé. Cette fois-ci, il s'est intéressé aux ours noirs du Parc national Forillon.

Le documentariste animalier en est à son 4e film offert au festival Vues sur mer. Après la projection, il discutera avec les cinéphiles de la façon dont il s'est approché et s'est laissé approcher par l'ours dans son habitat naturel.

Parmi les héros

L'ancien tireur d'élite du Royal 22e Régiment, Wali, s'est rendu de son propre chef en Irak pour combattre le groupe armé État islamique (EI). En plus de son arme, il a transporté avec lui une caméra vidéo.

En plus de raconter son histoire aux cinéphiles gaspésiens, il présentera quelques extraits choisis de son film « Parmi les héros » dont la sortie est prévue plus tard en 2016.

Portrait de l'artiste Jean-Robert Drouillard

Un épisode de la série « À tout hasard » produite par le groupe PVP de Matane fait également partie de la programmation du Festival. La réalisatrice, Suzanne Guay, nous y fait découvrir le sculpteur, originaire de Gaspé, Jean-Robert Drouillard.  

L'artiste, qui a notamment créé l'oeuvre intitulée « l'homme panache » à la place Berceau du Canada de Gaspé, laisse rarement le public indifférent.

Capitaine des hauts-fonds

À l'aube d'une nouvelle saison de pêche, le madelinot d'origine, Cédric Landry, viendra présenter son documentaire « Capitaines des hauts-fonds ».

Pour son premier film, réalisé en collaboration avec Radio-Canada, il a suivi en mer trois capitaines, qui lui ont fait découvrir le métier de pêcheurs.

Pipeline, pouvoir et démocratie

Le samedi soir, le public du festival pourra réfléchir aux portées des actions citoyennes qui sont posées en réaction aux projets de l'industrie des sables bitumineux. Le film d'Olivier D. Asselin « Pipelines, pouvoir et démocratie » suit quatre militants écologistes dans leur combat contre le projet de port pétrolier que caressait TransCanada à Cacouna l'an dernier.

L'un d'entre eux, Michaël Rioux, sera présent pour échanger avec le public après la projection.

Collaboration Vues sur mer et Musique du bout du monde

Le festival Vues sur mer poursuit cette année sa collaboration avec le festival Musique du bout du monde en présentant le film musical « Yallah! Underground », un regard sur les musiciens underground du Moyen-Orient.

Le court métrage « Un homme et son violon » de Guy St-Pierre complètera ce programme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine