Retour

Le BAPE étudie le projet de construction d'un duc-d'Albe à Tadoussac

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a entrepris ses travaux mardi, à Tadoussac, concernant la construction d'un duc-d'Albe au quai garage de Tadoussac, à l'embouchure de la rivière Saguenay.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Ce projet vise à ajouter des pieux d'acier et un butoir en béton à une vingtaine de mètres du quai garage pour permettre l'accostage nocturne des nouveaux traversiers qui relieront Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine. Les navires seront plus gros que ceux qui assurent présentement la liaison entre les deux rives.

La Société des traversiers du Québec (STQ) mène ce projet évalué à un million de dollars. Les travaux devraient se dérouler pendant cinq semaines à l'automne 2017.

Impacts à prévoir

C'est pendant le forage et le battage des pieux que les impacts sur le milieu naturel seront accentués. Un rideau de bulles d'air sera mis en place, sous l'eau, pour atténuer le bruit qui pourrait nuire aux mammifères marins.

Un programme de surveillance des cétacés sera aussi déployé pendant les travaux. « Il y a un rayon d'exclusion dans lequel, à chaque fois qu'il y aura une baleine, on devra arrêter les travaux », a souligné la directrice sécurité et environnement à la STQ, Isabelle Beaudoin.

Huit demandes d'audience

Le BAPE a reçu huit demandes d'audiences publiques au sujet de ce projet. La plupart des requérants ont soumis un texte semblable qui met en doute l'ensemble du projet de renouvellement des traversiers entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, plutôt que les impacts environnementaux reliés à la construction d'un duc-d'Albe.

Le président de l'entreprise Boisaco de Sacré-Coeur, Steeve St-Gelais, estime que la STQ n'a pas suffisamment consulté la communauté avant de procéder à la construction de nouveaux traversiers. « Il y a des aspects fondamentaux qui n'ont pas été pris en compte tout au long du processus, puis c'est ce qu'on veut faire ressortir », dit-il.

Prochaines étapes

Les citoyens pourront s'exprimer sur le projet de construction d'un duc-d'Albe en présentant un mémoire devant la commission d'enquête qui siègera à nouveau à Tadoussac le 6 décembre.

Le BAPE devra remettre son rapport au ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, au plus tard le 6 mars 2017.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards