Retour

Le chef du NPD réitère son appui à Jonathan Genest-Jourdain

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD), Thomas Mulcair, défend son candidat et député sortant dans Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain, malgré son passé difficile relaté dans le magazine spécialisé en affaires juridiques Droit-inc.

Questionné à ce sujet lors de son passage mercredi à Lévis, Thomas Mulcair reconnaît que son candidat, originaire de la communauté innue de Uashat, a vécu une enfance difficile et qu'il a réussi à surmonter de nombreuses épreuves, comme plusieurs jeunes autochtones.

Il souligne le parcours « admirable » de Jonathan Genest-Jourdain, qui a réussi à terminer ses études en droit et à passer son barreau.

Il ajoute avoir rencontré Jonathan Genest-Jourdain il y a cinq ans, en présence de Jack Layton, dans sa communauté.

Thomas Mulcair dénonce les attaques personnelles dont fait l'objet son candidat sur la Côte-Nord.

Réponse du candidat néo-démocrate

Pour sa part, Jonathan Genest-Jourdain n'a jamais caché son enfance difficile. En février 2012, il avait fait cette intervention à la Chambre des communes. « [...] Il faut comprendre que j'ai mangé dans des poubelles quand j'étais petit. Donc rien de neuf sous le soleil, il en faut plus que ça pour m'écraser », avait-il affirmé.

À propos de l'article paru dans le magazine juridique, il souligne avoir été interviewé avant le déclenchement des élections.

Réaction dans la communauté

L'attitude du député sortant choquent parfois dans la communauté. La candidate défaite à l'investiture libérale dans Manicouagan, Michèle Audette, estime qu'il y a peut-être une leçon à tirer de cette histoire.

« Au Parlement, évoquer le côté noir de son histoire, est-ce une façon de chercher une sympathie ou de corriger certains tirs? Je réfléchis encore à ça », se questionne-elle.

La FTQ retire son appui au candidat

Le candidat néo-démocrate dans Manicouagan n'aura pas l'appui des syndicats affiliés à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) sur la Côte-Nord.

« On est très déçu de la façon dont Jonathan Genest-Jourdain travaille dans la circonscription », indique le coordonnateur régional du syndicat des Métallos, Dominic Lemieux.

La FTQ compte soutenir n'importe quel candidat qui n'est pas conservateur.

Plus d'articles

Commentaires