Retour

Le chef Mike McKenzie accusé d'agressions sexuelles sur une mineure

Le chef innu de la communauté de Uashat-Maliotenam, à Sept-Îles, Mike McKenzie, a été arrêté. Le mandat d'arrestation indique qu'il fait face à trois chefs d'accusation d'agression sexuelle sur « une enfant âgée de moins de 14 ans ».

Un texte de Richard Lavoie avec la collaboration de Anne Panasuk

Les événements se seraient produits entre le 15 juin 2000 et le 20 mai 2001 à Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean et à Sept-Îles. Ce n'est pas la première fois que Mike McKenzie a maille à partir avec la justice. Il a déjà été reconnu coupable de méfait, d'alcool au volant et d'agression armée sur un agent.

Voici le dossier de Mike McKenzie versé au plumitif 

En mars dernier, Mike McKenzie a été réélu chef de la communauté de Uashat-Maliotenam.

Ses adversaires réclamaient plus de transparence dans la conduite des affaires. Ils demandaient notamment que les séances du Conseil de bande deviennent publiques et qu'un ombudsman soit embauché.

Des femmes avaient manifesté devant le Conseil de bande et demandé sa destitution en avril dernier lorsque des allégations d'agression sexuelle sur une mineure circulaient dans la communauté.

Le chef McKenzie doit témoigner demain à l'enquête publique sur les suicides dans sa communauté. On ne sait pas si ce témoignage est toujours à l'ordre du jour.

Plus d'articles

Commentaires