Retour

Le combat de la rue des Cèdres à Saint-Arsène est terminé

La Ville de Saint-Arsène pourra finalement prolonger la rue des Cèdres sur son territoire. Depuis près de 10 ans, deux résidents tentaient d'empêcher les travaux.

Après de nombreux passages en cour et différentes injonctions, le couple formé de Josée Lavoie et Gilbert Dion s'opposait au passage de la rue sur son lot en invoquant un milieu environnemental sensible, la présence d'espèces fauniques et floristiques rares.  Lundi, Gilbert Dion a demandé aux élus de tenir un référendum sur le sujet. Cette proposition a été rejetée par le conseil municipal.

Depuis le début, l'opposant maintient qu'un milieu humide serait affecté par la construction de la rue. Une information démentie par le gouvernement du Québec.

Au cours des prochains jours, les travaux de déboisement seront terminés et du gravier sera épandu.

La mairesse de Saint-Arsène, Claire Bérubé, croit maintenant pouvoir tourner la page.

La Commission de la protection des territoires agricoles imposait ce développement à la Ville. L'ensemble de cette saga aura coûté plus de 200 000 $ à Saint-Arsène.

La Municipalité désire maintenant rassurer les citoyens quant à la prolongation de la rue et offrir des terrains situés sur la nouvelle partie de la rue des Cèdres.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?