Le corps de Gilles Carle est de retour à l'endroit où il a vécu pendant 20 ans. Six ans près sa mort, la dépouille du cinéaste québécois a été exhumée plus tôt cette semaine du cimetière Côte-des-Neiges de Montréal pour être à nouveau mise en terre, cette fois sur l'île Verte, dans le Bas-Saint-Laurent, comme il l'avait exprimé dans ses dernières volontés.

Une cérémonie ouverte au grand public s'est déroulée samedi après-midi dans la municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Une quarantaine d'amis étaient présents pour célébrer l'événement.

Pour Yvon Sarrasin, un ami de longue date de Gilles Carle et de sa conjointe Chloé Sainte-Marie, le processus pour ramener le corps du cinéaste sur l'île Verte aurait pu faire l'objet d'un long-métrage.

Gilles Carle avait exprimé dans son testament la volonté d'être enterré là où il a passé tous ses étés à partir de 1986.

Pour Chloé Sainte-Marie, le transfert du corps de Gilles Carle sur l'île Verte et la cérémonie qui l'accompagnait avaient pour but de prendre contact avec les traditions autochtones qui lui étaient chères.

Gilles Carle est décédé à l'âge de 81 ans, après un long combat contre la maladie de Parkinson.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine