Retour

Le coût de la vie reste plus élevé à Sept-Îles, selon l'IRIS

Une étude comparative menée par l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS), place Sept-Îles comme la ville la plus chère au Québec en 2017. L'Institut estime par ailleurs que le salaire minimum, qui sera haussé à 11,25 dollars l'heure à compter du 1er mai, reste en dessous du salaire viable, qui s'établit à 13,15 dollars l'heure.

Un texte de Louis Garneau.

L'IRIS compare annuellement le coût de la vie pour une famille de quatre personnes vivant à Montréal, Québec, Trois-Rivières, Chicoutimi et Sept-Îles. L'étude publiée mercredi inclut également Gatineau et Sherbrooke.

Le coût de la vie sur la Côte-Nord s'établit à 56 634 $ pour une famille de quatre. C'est 13 % de plus qu'à Trois-Rivières ou à Sherbrooke, par exemple, où il est d'environ 50 000 $.

Un panier d'épicerie à Sept-Îles représente plus de 20 % de la facture totale, soit 11 527 $, tandis qu'à Québec, il reste sous 19 % du budget annuel.

Sept-Îles arrive au quatrième rang pour le logement, avec un coût annuel de 8160 $. À Montréal et Québec, il atteint 9700 $, et 8700 $ à Gatineau.

Le coût de transport serait beaucoup plus élevé à Sept-Îles qu'ailleurs - près du double - à 11 577 $. Ce coût dépasse à peine 6000 $ dans les autres villes comparées, où le transport en commun est évalué à 1000 $ pour les 4 membres de la famille.

À Sept-Îles, une famille monoparentale devra gagner 38 200 $ pour joindre les deux bouts, alors que le budget tournera autour de 31 000 $ à Trois-Rivières et à Sherbrooke.

Enfin, une personne seule aura besoin de 29 000 $ à Sept-Îles, et d'à peine 22 000 $ à Trois-Rivières, Chicoutimi et Sherbrooke.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine