Le Dr Serge Grégoire, qui a déjà été sanctionné pour inconduite sexuelle sur des patientes, vient d'être radié pour quatre mois.

Le Conseil de discipline du Collège des médecins a finalement rendu sa décision mercredi matin, après trois jours d'audience à Baie-Comeau en février dernier.

Le conseil de discipline impose donc une période de radiation temporaire de quatre mois, dès le 12 mai 2016, pour avoir contrevenu à ses limitations de pratique, ainsi qu'une autre de deux mois pour avoir inscrit de faux renseignements dans un dossier médical. Les deux sanctions seront purgées de façon concurrente.

Comme il s'y est engagé lors des audiences, Serge Grégoire cessera toute pratique clinique dans les établissements du réseau public de santé du Québec à compter du 1er juin 2016. 

En clinique médicale, il devra obligatoirement exercer en présence d'une infirmière lors d'une consultation avec une patiente, peu importe l'âge.

En octobre, le médecin a été déclaré coupable d'avoir contrevenu à ses limitations de pratique et d'avoir inscrit de faux renseignements dans un dossier médical.

Limitations de pratique

Serge Grégoire, qui ne pouvait plus pratiquer à l'hôpital Le Royer de Baie-Comeau, devait être accompagné d'une infirmière lors de tout examen des seins ou gynécologique ou lorsqu'une femme le consultait pour des problèmes de santé mentale dans un établissement public.

Son droit de pratiquer la médecine a été suspendu deux fois depuis 2005. Serge Grégoire a d'abord été radié pour deux ans, puis une deuxième fois pour deux mois en raison de son inconduite sexuelle envers plusieurs patientes vulnérables.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine