Retour

Le Draken Harald Harfagre jette l’ancre à Baie-Comeau

Avec ses voiles carrées, son dragon comme figure de proue et ses sculptures faites en chêne massif, le Draken Harald Harfagre a attiré tous les regards vendredi à la marina de Baie-Comeau.

Un texte d'Evelyne Côté

Il est le plus gros drakkar reproduit selon la méthode traditionnelle viking au 8e siècle.

Le navire a amorcé une expédition de quatre mois le 24 avril dernier dans le but de retracer la route des explorateurs vikings.

Il y a plus de 1000 ans, le fils d'Érik le Rouge, Leif Erikson, a traversé l'Atlantique pour toucher terre en Amérique du Nord, soit plus de 500 ans avant Christophe Colomb.

Le capitaine du navire, Björn Ahlander, et les 28 Vikings à bord ont effectué des escales en Islande, au Groenland et à St. Anthony, à Terre-Neuve, avant de jeter l'ancre à Baie-Comeau.

Une expérience en mer pour revivre l'époque viking

Charlène Gicquel, qui est lieutenant à bord, a été choisie parmi 4000 volontaires prêts à participer à ce long périple. Les membres d'équipage sont confrontés à toutes les intempéries puisque le pont du navire est ouvert.

« La difficulté du bateau, c'est de ne pas avoir d'abri quand il fait mauvais, autre que cette tente, et de ne pas avoir de milieu de vie où l'on peut juste s'asseoir à une table », explique-t-elle.

Des Vikings accueillis par le Drakkar

L'équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le Drakkar de Baie-Comeau, se réjouit que le capitaine du Draken Harald Harfagre ait accepté son offre de faire escale à Baie-Comeau.

Voici quelques caractéristiques du Draken Harald Harfagre :

  • Vitesse maximale de 14 nœuds
  • Longueur de 35 mètres
  • Fait en bois de chêne et de sapin de Douglas
  • Voile en soie
  • Cordage en chanvre

Le Draken Harald Harfagne reprendra la mer dimanche pour se diriger vers Québec où il est attendu le 15 juin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine