Retour

Le Graffici tient le coup, contre vents et marées

Le conseil d'administration du journal Graffici a tenu samedi son assemblée générale annuelle. Après s'être sorti d'une période difficile où il a dû suspendre la publication, le conseil se dit fier d'avoir pu relancer les activités au rythme de six publications par année.

Un texte de Brigitte Dubé

Selon le président, Simon Bujold, malgré une précarité persistante, les bénévoles font preuve de persévérance.

Graffici a terminé l'année 2016 avec un léger déficit de 30 000 dollars, et non plus avec une marge de crédit remplie comme par le passé.

L’entreprise vient aussi de publier le Guide gaspésien touristique et culturel.

Les membres du conseil devront faire preuve de courage, dans un contexte où les ventes de publicité ont chuté dramatiquement pour tous les médias imprimés et numériques.

« Les bénévoles mettent beaucoup d’heures pour donner de la bonne information régionale bien documentée avec de l’analyse, ajoute M. Bujold. C’est primordial qu’il y ait encore des journalistes indépendants qui font un travail professionnel pour informer la population. »

Graffici croit en la mise en commun des ressources et recherche d’autres sources de financement. « Il faudra aussi trouver de nouvelles façons de faire et être en relation avec ceux qui rencontrent les mêmes problèmes que nous », prévoit le président.

Plus d'articles

Commentaires