Retour

Le F.-A.-Gauthier doit subir des réparations

Un problème technique a forcé l'arrêt d'un des deux systèmes de conversion du gaz naturel du F.-A.-Gauthier. Ces systèmes permettent de propulser le navire.

Une équipe du constructeur finlandais est sur place pour effectuer des réparations. Pour l'instant, le navire utilise un seul système au gaz naturel.

La directrice de la Traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, Gréta Bédard, prévoit que le problème sera réglé sans nuire aux horaires des traversées. « Les réparations vont avoir lieu la nuit, explique-t-elle. On va mettre en place un plan de réparation qui ne nuira pas à l'offre de service ».

Un processus « normal »

Par ailleurs, il est « normal qu'il y ait des ajustements à faire [au cours des deux premières années], précise Gréta Bédard. « C'est un processus normal de suivi de construction, assure-t-elle. Il y a une équipe qui effectue ce suivi. On travaille fort à faire réparer rapidement ce qui est défectueux. »

Elle indique qu'il y a « toutes sortes de petites choses » qui ont dû être ajustées depuis la mise en service du F.-A.-Gauthier, le 13 juillet dernier. « On ne laisse rien passer [de] ce qui ne marche pas à 100 % », dit Mme Bédard.

Le F.-A.-Gauthier est le premier traversier propulsé au gaz naturel liquéfié en Amérique du Nord. Il a été construit au coût de 175 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires