Retour

Le Festival de musique de Shigawake : une perle cachée en Gaspésie

La recette est simple : des musiciens qui sont juste contents d'être là, qui montent sur scène pour leur spectacle ou pour celui des autres selon l'inspiration du moment, et qui côtoient le public toute la fin de semaine. Tout petit, intime, le Festival de musique de Shigawake est un secret bien gardé.

Accueillis par les habitants du village, les artistes se régalent de produits locaux et de bière gaspésienne.

Meghan Clinton, organisatrice du Festival de musique de Shigawake, souligne que les musiciens ont carte blanche.

Situé dans la MRC de Bonaventure, le petit village de Shigawake compte 340 habitants. On y tient la foire agricole depuis 106 ans. « Pour le 100e anniversaire, on a eu l'idée d'inviter des musiciens, raconte Meghan Clinton. Ça a été extraordinaire! Tout le monde, le public et les artistes ont dit : "Il faut refaire ça!" C'est là que c'est né. »

Le village anglophone accueille donc la population locale. La grande majorité des visiteurs sont Gaspésiens. Les autres proviennent de Montréal, Québec et Rimouski, entre autres.

Plusieurs styles

La programmation mélange le blues, le jazz, le folk, le rock, le bluegrass, le gospel, et même de la pop électronique.

Cette année, la francophone et Gaspésienne Marie-Pierre Arthur montera sur scène, tout comme The Barr Brothers, plus connus, mais aussi Li'l Andy, Joe Grass, Senja Sargeant (Ladies of the Canyon), Notre Dame de Grass et bien d'autres.

Depuis ses débuts, ce petit festival n'a cessé de croître, mais il est, semble-t-il, condamné à la modestie.

« Notre capacité d'accueil est très limitée, mentionne Meghan Clinton. Nous en sommes rendus à refuser des artistes. »

Écouter l'entrevue réalisée par Laurence Gallant, à l'émission Bon pied bonne heure

Plus d'articles

Commentaires