Retour

Le Festival des hivernants bat son plein à Sept-Îles

Le premier Festival des hivernants à Sept-Îles bat son plein jusqu'à dimanche soir. Cette initiative lancée par des organismes locaux vise à promouvoir l'offre sportive et culturelle de la ville pendant les mois froids. Des activités de plein air, de la sculpture sur neige et de la musique traditionnelle sont notamment à l'honneur.

Un texte de Charles Alexandre TisseyreTwitterCourriel

Les Septiliens enfilent tuques et mitaines cette fin de semaine pour participer à cet événement, qui marque aussi le retour d'un festival hivernal dans la ville après plusieurs années d'absence.

« Ça faisait quelques années qu'on n'avait pas de festival d'hiver et les gens nous en parlaient », explique le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, qui est également président d'honneur des festivités. 

Et qui dit hiver, dit plein air! Des jeunes s'initient à la pêche blanche et taquinent la truite, tout en apprenant les bonnes pratiques.

« Tous ces jeunes-là, ça leur permet d'avoir leur permis de pêche jusqu'à 18 ans, précise l'agente des communications et du marketing à Tourisme Sept-Îles, Pascale Malenfant. Les jeunes qui participent n'auront pas besoin d'acheter leur permis de pêche avant leur majorité. »

De la raquette pour une bonne cause

Le festival propose aussi une course en raquette pour soutenir le service de zoothérapie destiné aux enfants à l'hôpital de Sept-Îles.

« On voulait un événement rassembleur qui parlerait de saines habitudes de vie » souligne l'intervenante en zoothérapie, Hélène Desaulniers. 

Pour cette activité, la Fondiation régionale de l'hôpital de Sept-Îles s'est associée à Roger Vachon, coordonnateur du Marathon Mamu. 

« J'ai appris à connaître Hélène, la zoothérapie et les personnes qui travaillent en pédiatrie, dit-il. J'ai des enfants et je pense que c'est ça qui m'a attiré beaucoup là-dedans. »

Artistes et produits locaux à l'honneur

Le Vieux Poste de Sept-Îles, lieu de rencontre historique entre les cultures innues et non autochtones, a accueilli des artistes et producteurs de la région.

L'auteur-compositeur-interprète innu Shauit a ouvert les festivités musicales. Samedi soir, les festivaliers auront droit à des spectacles notamment de Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs.

L'organisme Panache art actuel a supervisé une activité de sculpture sur neige. Pour sa part, la microbrasserie Saint-Pancrace de Baie-Comeau a produit une bière, la Corossol, en l'honneur de l'événement.

Profiter de l'hiver

Pour les organisateurs, le festival représente l'occasion de se réapproprier l'hiver et de profiter des mois froids.

Une quarantaine de bénévoles participent à cette première mouture du festival qui dispose cette année d'un budget d'environ 60 000 $.

Si l'expérience est concluante, les organisateurs espèrent reproduire ce rassemblement festif l'hiver prochain. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine