Retour

Le festival Les Percéides, une expérience inspirante pour Philippe Falardeau

Le porte-parole du festival international de cinéma et d'art de Percé Les Percéides, le cinéaste Philippe Falardeau, dit vivre une expérience des plus enrichissantes.

Un texte de Brigitte Dubé, en collaboration avec Nadia Ross

Le réalisateur de Monsieur Lazhar et de Guibord s'en va t'en guerre estime que le festival gaspésien se distingue par son aspect multidisciplinaire. En effet, en plus de présenter des films grand public, Les Percéides proposent aussi des films expérimentaux et des rencontres en arts médiatiques.

Selon lui, ce mélange d’approches est très inspirant. « Tout le monde est mélangé, tout le monde discute ensemble, remarque-t-il. Je viens de voir des films de cinéastes que je ne connaissais pas et je suis très emballé. Ça me questionne moi-même sur mon travail », admet-il.

Le cinéaste considère que Les Percéides ont une programmation riche et solide, mais ce qu’il apprécie surtout, c’est la proximité entre les créateurs et le public, le fait de prendre le temps de discuter.

« Le seul autre festival où je suis allé cette année, c’est Cannes, dit-il. Je n’aime pas Cannes. C’est avant tout un marché. Tout le monde est stressé et ça coûte cher. Ici, on a le temps de se parler! »

Philippe Falardeau a présenté son plus récent film intitulé Chuck, portant sur l’histoire du boxeur Chuck Wepner, qui a accepté d'affronter Mohammed Ali en 1975. Il se dit surpris de voir une histoire américaine programmée aux Percéides.

Selon Philippe Falardeau, le cinéma se porte assez bien au Québec. « Ça va bien. Il se produit beaucoup de choses très différentes. Nos films voyagent. Ce qui est difficile, ce n’est pas la production. Nos films sont bons. Le défi, c’est plus la diffusion », juge-t-il.

Il explique que les cinémas sont de moins en moins fréquentés, d’où l’importance de voir les films québécois en région au cours de festivals comme Les Percéides. « C’est important d’avoir cette expérience collective et de pouvoir discuter après », souligne-t-il.

Les Percéides se poursuivent à Percé jusqu'à dimanche soir.

Plus d'articles

Commentaires