Retour

Le fléché s'expose au Musée régional de la Côte-Nord

Le Musée régional de la Côte-Nord propose de découvrir ou redécouvrir le fléché, un savoir-faire toujours vivant qui se transmet de génération en génération depuis plus de deux siècles.

Un texte d'Evelyne Côté

L'exposition, qui est présentée à Sept-Îles jusqu'au 8 janvier, a été réalisée par le Centre Marius-Barbeau dédié au patrimoine culturel québécois.

Vingt créations, dont quatre modernes, y sont présentées.

Le directeur fondateur du Centre Marius-Barbeau, Jimmy Di Genova, précise que l'une d'elles date de 1820 et aurait été portée par un patriote.

Un art textile

Jimmy Di Genova souligne que les premières références écrites de ce savoir-faire remontent au début du régime anglais. « C'est à ce moment que les voyageurs vont décrire qu'ils ont vu une ceinture très colorée. Ça sera les premières traces », indique-t-il.

La ceinture fléchée servait notamment à garder au chaud les voyageurs, qui l'utilisaient pour maintenir leur manteau près du corps, mais aussi pour porter des charges ou pour tirer des objets. Elle était également un objet de parure. 

La ceinture fléchée est un symbole de l'identité québécoise, d'après le directeur-fondateur du Centre Marius-Barbeau.

Le ministère de la Culture a désigné en février dernier le fléché comme élément du patrimoine immatériel du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine