Retour

Le Géoparc de Percé se fait remarquer en Angleterre

Des représentants du Geoparc de Percé se sont illustrés la semaine dernière, lors de la 7e conférence internationale des géoparcs de l'UNESCO, qui se déroulait au English Riviera en Angleterre. Plus de 700 personnes en provenance de divers pays participaient à cette rencontre.

Un texte de Joane Bérubé

La rencontre de cette année a permis à l'organisme de Percé d'établir de nouveaux contacts avec d'autres géoparcs, notamment lors de la conférence de la présidente de Percé, Cathy Poirier, sur le modèle coopératif du Géoparc.  « Ce type de gouvernance, être géré par une coopérative, est je croirais, unique dans le réseau, explique Mme Poirier, c'était une solution pour beaucoup de géoparcs qui n'ont pas de gouvernance ou de pérennité sur le plan de l'implication. »

L'allocution de Mme Poirier a d'ailleurs été tellement inspirante que le directeur du Géoparc de Roumanie souhaite maintenant l'inviter pour qu'elle vienne présenter le modèle à la communauté et aux élus de son géoparc.

Souvent, selon Mme Poirier, les géoparcs sont menés par des scientifiques, mais ils ont aussi un volet économique et touristique. « Les gens comprennent qu'il faut que la communauté vienne et s'implique, qu'au-delà de l'exploitation du patrimoine géologique qu'au-delà de ça, il peut se faire du développement économique », fait-elle valoir.

Comparativement à bien d'autres géoparcs dans le monde, le Géoparc de Percé est un parc accessible qui bénéficie déjà d'infrastructures touristiques importantes ce qui permet la mise en valeur du site géologique.

C'est aussi un petit géoparc de 550 km2, comparativement à celui de Tumbler Ridge en Colombie-Britannique qui fait 8000 km2.

Par ailleurs, le Géoparc de Percé est toujours un candidat pour devenir membre certifié du réseau international des géoparcs. La procédure de certification ayant été modifiée 2015, c'est maintenant l'UNESCO à Paris qui gère directement les certifications.

Le Géoparc de Percé devra donc déposer une nouvelle demande qui sera analysée au cours de la prochaine année. « Le dépôt de notre candidature est attendu on en a eu la confirmation cette semaine », indique Mme Poirier. 

La réponse officielle de l'UNESCO est attendue au printemps 2018.  

La demande sera bonifiée avec les résultats 2016. qui ont été excellents.

Plus de 10 000 visiteurs ont fréquenté l'exposition Tektonik cet été à Percé. Environ, 40 000 personnes ont fréquenté les autres activités du Géoparc, dont les sentiers pédestres, qui s'étend dans les montagnes qui encadrent le village de Percé.

D'autre part, la construction de la passerelle vitrée suspendue se poursuit.  La livraison de la structure prévue en octobre a été reportée en raison d'imprévus.  Le Géoparc estime toujours être en mesure d'ouvrir la passerelle au grand public d'ici la fin de l'automne. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque