Retour

Le maire de Gros-Mécatina inquiet de la menace de grève à Relais Nordik

Le maire de Gros-Mécatina en Basse-Côte-Nord, Randy Jones, se dit consterné par l'avis de grève illimitée envoyé par le Syndicat des métallos à la société Relais Nordik.

Le Syndicat des métallos, qui représente les officiers de pont et les officiers-mécaniciens, prévoit déclencher une grève le 6 juin, à 23 h 59.

Randy Jones s'inquiète pour les populations de la Basse-Côte-Nord qui dépendent du navire Bella-Degagnés pour rejoindre le reste du Québec ou encore pour la livraison des denrées alimentaires.

Randy Jones estime que le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord réglerait ce genre de problème une fois pour toutes.

De son côté, Relais Nordik a demandé au Tribunal administratif du travail de suspendre la grève en raison de l'insuffisance de la liste des services proposés. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine