Retour

Le maire de Gros-Mécatina inquiet de la menace de grève à Relais Nordik

Le maire de Gros-Mécatina en Basse-Côte-Nord, Randy Jones, se dit consterné par l'avis de grève illimitée envoyé par le Syndicat des métallos à la société Relais Nordik.

Le Syndicat des métallos, qui représente les officiers de pont et les officiers-mécaniciens, prévoit déclencher une grève le 6 juin, à 23 h 59.

Randy Jones s'inquiète pour les populations de la Basse-Côte-Nord qui dépendent du navire Bella-Degagnés pour rejoindre le reste du Québec ou encore pour la livraison des denrées alimentaires.

Randy Jones estime que le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord réglerait ce genre de problème une fois pour toutes.

De son côté, Relais Nordik a demandé au Tribunal administratif du travail de suspendre la grève en raison de l'insuffisance de la liste des services proposés. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine