Retour

Le maire de Rimouski met en garde l’Église dans le dossier de la cathédrale

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a durci le ton face à l'Église catholique lors du conseil municipal de mardi soir. Il a interpellé l'institution en lui rappelant qu'elle ne pouvait renier ses responsabilités financières dans le dossier de la cathédrale Saint-Germain.

Un texte d’Édith Drouin

Le maire a affirmé que les propriétaires devaient être à même d’assurer tous les coûts relatifs au maintien ou à la destruction du bâtiment.

Comme plusieurs citoyens, il ressent un désir de laisser-aller de la part de l’Église.

Même dans l’éventualité de la démolition du bâtiment, un scénario que le maire ne préconise pas, l’Église devra mettre assez d'argent de côté pour en assumer les frais.

Des experts ont estimé que cette opération pourrait coûter de trois à quatre millions de dollars, selon le maire.

Pas de danger pour le public

Par ailleurs, Marc Parent a pu confirmer mardi soir que l’état actuel de la cathédrale ne représentait pas de risque pour le public.

La Ville avait demandé à la Fabrique de produire un rapport d’inspection sur l’état de la cathédrale en avril. Le document formel n’a pas encore été déposé, mais les conclusions de l’expert ont été communiquées à l’administration.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine