Retour

Le maire de Rivière-du-Loup mécontent des décisions du ministère de la Santé

Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, dénonce l'intention du ministère de la Santé de centraliser les analyses biomédicales des hôpitaux de la région au Centre hospitalier de Rimouski.

Le projet Optilab du ministre de la Santé Gaétan Barette prévoit que les analyses des prélèvements des patients de Trois-Pistoles, Rivière-du-Loup et La Pocatière soient faites à Rimouski. Selon le maire Gamache, cette décision aura d'importantes répercussions sur l'expertise du centre hospitalier et ne présentera pas d'avantages financiers.

Le transfert des échantillons de prélèvements d'un établissement à un autre comporte effectivement ses risques. Par exemple, la centralisation des laboratoires du Centre universitaire de santé de McGill a entraîné des centaines de pertes d'échantillons en 2015, de même que des retards de traitement.

Du public au privé

Le maire de Rivière-du-Loup affirme aussi que la fermeture du Centre de jour de Rivière-du-Loup, l'automne dernier, a grandement diminué les services offerts aux aînés en perte d'autonomie. Selon Gaétan Gamache, les organismes privés qui ont pris le relais ne répondent pas aux besoins.

En mai dernier, le Centre intégré confirmait son intention de fermer le centre de jour et d'offrir par contrat privé les mêmes services par l'entremise d'organismes du milieu. Près d'un an après cette décision, le maire Gaétan Gamache se dit amèrement déçu des services offerts.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine