Retour

Le maire de Saint-Damase veut défendre sa Caisse populaire

La municipalité et la Corporation de développement de Saint-Damase convoquent une rencontre publique jeudi soir prochain dans le but de faire le point sur la fermeture programmée du point de service de la Caisse populaire Desjardins.

Il s'agit d'une deuxième rencontre sur le sujet après que les autorités municipales aient appris que Desjardins comptait fermer le comptoir local. Le maire Jean-Marc Dumont accuse le Mouvement Desjardins de trahir l'esprit de son fondateur.

« Quand on pense qu'un endroit ne fait pas assez d'argent, on décide de fermer tout ça. Ça ressemble beaucoup à ce que les banques peuvent faire. Mais je n'aurais jamais pensé que la Caisse populaire allait le faire. Nous, on est fiers de nos institutions et on les défend du mieux qu'on peut », affirme le maire Dumont.

Selon monsieur Dumont, les membres du conseil d'administration de la Caisse Desjardins de Mont-Joli n'ont pas répondu à l'invitation qui leur a été faite de participer à une rencontre pour débattre la question.

« On s'est posé beaucoup de questions et on voulait les transmettre au membres du CA. On leur a demandé une rencontre au mois de juillet parce qu'on ne voulait pas que la décision finale soit prise avant que l'on se soit défendus. Et ils ne sont pas venus », conclut Jean-Marc Dumont.

De son côté, la Caisse populaire Desjardins de Mont-Joli-Est de la Mitis soutient qu'elle organisera une rencontre en septembre avec ses membres. Le président Hugues Fortin n'a pas voulu commenter le dossier en entrevue.

D'après les informations de Richard Lavoie

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine