Retour

Le maire sortant de Cloridorme devant la Commission municipale du Québec

La Commission municipale du Québec enquête sur les agissements du maire sortant de Cloridorme, Marc Caron. Une plainte a été déposée en janvier dernier par l'ensemble des conseillers, dont un qui est aussi candidat à la mairie, Denis Fortin.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Marc Caron était convoqué par la Commission, jeudi, à Sainte-Anne-des-Monts. Le juge Thierry Usclat a d'entrée de jeu écarté la plupart des éléments soulevés dans la plainte en raison de l'absence de preuve.

Par contre, il a retenu quatre allégations, où selon les plaignants, monsieur Caron aurait agi à l'encontre des règles déontologiques.

Précisons que la Commission municipale a retenu ces points à des fins d'enquête et que Marc Caron pourra donner sa version des faits lors de la prochaine audience, prévue à la fin du mois de novembre, donc après les élections municipales, à Gaspé.

Marc Caron dit avoir été isolé

Marc Caron estime que les conseillers qui sont les auteurs de la plainte ont refusé de collaborer avec lui lors de son arrivée au poste de maire en septembre 2016, après la démission de Jocelyne Huet. Il avait alors remporté 80 % des voix contre son adversaire.

Concernant les quatre manquements qui font l'objet d'une enquête, sous les conseils de son avocat, Marc Caron n'a pas voulu commenter. Sur le fait que l'enquête a lieu en pleine campagne électorale et que son adversaire Denis Fortin est l'un des plaignants, il a quand même lancé : « C'est peut-être aussi un mauvais timing pour les autres? Y'a un mauvais timing pour quelqu'un, il y aura un gagnant et un perdant ».

Denis Fortin persiste et signe

L'autre candidat, l'ex-conseiller Denis Fortin, espère un vent de changement, et ce, même si Marc Caron n'a été maire que pendant un an. Il ajoute que cette année a été « un enfer » pour lui.

Précisons que deux nouveaux visages ont été élus sans opposition au conseil municipal de Cloridorme, soit Michèle Fournier dans le district de l'Église et Nancy Cloutier dans le district de Saint-Yvon-Ouest.

Trois ex-conseillers opposés au maire Caron tenteront un retour et Marcel Mainville, l'un des six signataires de la plainte, a aussi été élu sans opposition dans le district du Havre.

Plus d'articles

Commentaires