Retour

Le marché de l'emploi offre des perspectives intéressantes au Bas-Saint-Laurent

Alexandre Gauthier Belzile, économiste pour Emploi Québec, donne une conférence mercredi midi à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) dans le cadre de la Journée Carrière. Selon lui, le marché de l'emploi se porte bien au Bas-Saint-Laurent et pourrait se porter encore mieux d'ici quelques années.

Un texte de Sébastien Desrosiers

La dernière année aura été somme toute positive en terme d'emploi au Bas-Saint-Laurent, affirme Alexandre Gauthier Belzile. « 2015 a été en deux temps, dit-il. Un premier semestre plus difficile, par contre à partir de juillet on a vu une nette amélioration, autant au niveau de l'emploi que de la population active. »

Le secteur manufacturier notamment a profité de la chute du dollar canadien, selon l'économiste. « Ça favorise nos exportations, explique-t-il. Au Bas-Saint-Laurent, on n'a pas tant d'entreprises qui exportent, par contre on a beaucoup d'entreprises qui font partie de la chaîne d'approvisionnement d'entreprises qui exportent, des sous-traitants qui vendent leurs produits aux États-Unis. Donc ça améliore l'activité économique dans la région. »

Qui plus est, le vieillissement de la population offre des perspectives intéressantes pour les jeunes travailleurs.

« Quand on regarde les chiffres de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), de 2011 à 2036, on parle d'une diminution de 32 000 personnes âgées entre 15 et 64 ans au Bas-Saint-Laurent, précise Alexandre Gauthier Belzile. Les 15-64 ans, ça représente 97 % des travailleurs. »

Le marché du travail au Bas-Saint-Laurent est largement composé de travailleurs spécialisés, ce qui ne fait pas nécessairement référence à des diplômés universitaires. L'économiste rappelle que les diplômés professionnels et techniques constituent « le gros » des travailleurs recherchés au Bas-Saint-Laurent.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards