Retour

Le marché rimouskois de plus en plus favorable aux locataires

Taux d'inoccupation à la hausse, prix à la baisse : après des années de pénurie de logements, le vent a tourné en faveur des locataires, croit le Comité logement Rimouski-Neigette.

Un texte d’Ariane Perron Langlois

Le coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette, Guy Labonté, remarque que le taux d’inoccupation des logements a grimpé à Rimouski : il estime qu'il est maintenant d’environ 4,5 %, alors qu’il se situait sous 1 % en 2011 et 2012.

En conséquence, l’organisme rapporte que les prix des loyers commencent à diminuer, une première en une décennie. Cette baisse serait d’environ 10 $ par mois pour un logement 4½ ou 5½.

« Ça commence à baisser. Si [le taux d’inoccupation] reste entre 4 % et 5 %, c'est sûr qu'il va y avoir d'autres baisses, parce que les propriétaires, il faut qu'ils vivent ! Il faut qu'ils louent ! », croit M. Labonté.

Des locataires mal informés

Parallèlement, le coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette considère que la Régie du logement fait mal son travail d'informer les locataires.

Guy Labonté affirme que c'est dans le mandat de la Régie de diffuser de l'information sur les droits des locataires, et il déplore que ce sont désormais de petits organismes comme le sien qui doivent se charger de cette mission.

« Pour défendre vos droits, il faut que vous les connaissiez. C'est au comité logement, avec le petit budget que j'ai, à faire ça. Je peux en faire, pas de problème. Mais on aimerait ça que la Régie du logement fasse sa job aussi. Je pense que c'est beaucoup leur demander », déclare M. Labonté.

Par exemple, il constate que certains locataires ignorent toujours que, s’ils souhaitent quitter leur logement, ils doivent en informer leur propriétaire dans le mois suivant la réception de l’avis de renouvellement. Par conséquent, certains locataires voient leur bail renouvelé automatiquement, sans le savoir.

Plus d'articles

Commentaires