Retour

Le mauvais temps ne freine pas le tourisme à Percé

Malgré le froid et la pluie, Percé semble toujours avoir la cote auprès des touristes québécois et de l'est du pays.

Depuis le début du mois de juillet, il y a plus de visiteurs qu'à pareille date l'an dernier.

Une des explications : moins de Québécois choisissent les États-Unis, en raison de la faiblesse du dollar canadien. 

Et même si la pointe de la péninsule gaspésienne a enregistré des records de froid au cours des derniers jours, avec 13 degrés, Percé est toujours une destination incontournable pour plusieurs touristes.

Éric Chiasson, de Saint-Stephen, au Nouveau-Brunswick, a préféré cette année la Gaspésie aux États-Unis.

« Moi, ça fait 20 ans que je n'étais pas venu en Gaspésie et ma femme n'était jamais venue et la chute du dollar canadien nous a incité à visiter le Canada », dit-il.

Depuis le début du mois de juillet, l'industrie touristique note une hausse d'achalandage d'au moins 10% et ç'a s'est accentué depuis le début des vacances de la construction.

L'aubergiste Jean-François Gagné affiche complet. Ses 32 chalets sont tous occupés.

« Les gens ne retournent jamais toujours à la même place et après un bout de temps, ils reviennent au Québec, ils voyagent dans d'autres provinces, et là on est probablement l'année du Québec aussi, puis le dollar c'est évident que ça fait une grosse différence dans la balance », explique-t-il. 

L'autre destination prisée par les touristes sur la pointe de la péninsule, Gaspé, attire aussi davantage de visiteurs depuis le début de l'été, avec une augmentation estimée à 15% par rapport à l'an dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine