Retour

Le nouveau ministre responsable de la Gaspésie se perçoit comme un facilitateur

Le nouveau ministre de la Famille, de l'Éducation et ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Sébastien Proulx, se perçoit comme un facilitateur, non comme celui qui prend tout sur ses épaules. Plusieurs Gaspésiens se demandent si le ministre trouvera du temps pour la Gaspésie, avec toutes ces tâches.

M. Proulx admet être encore en apprentissage dans ses nouvelles fonctions, mais se dit prêt à accompagner les Gaspésiens et Madelinots qui auront des projets, des inquiétudes ou des revendications.

« Ce n'est pas parce qu'on est ministre régional qu'on est responsable de tous les dossiers, dit-il. [...] On sert d'intermédiaire avec les ministres qui ont des portefeuilles sectoriels. On est un facilitateur avec l'administratif pour s'assurer que les priorités sont aux bonnes places. »

Les transports, notamment les questions du chemin de fer et du transport aérien, figurent parmi les priorités qu'il a établies jusqu'ici.

Par ailleurs, dans le dossier d'Exploramer, M. Proulx juge la situation complexe.

« Depuis les années 2000, environ 2 millions de dollars ont été investis de façon ponctuelle par Québec, rappelle-t-il. [...] Il faudra trouver une façon d'assurer une stabilité et une récurrence dans le financement. »

Il adhère au discours de son prédécesseur, Jean D'Amour, qui répétait que les solutions devraient venir du milieu.

Plus d'articles

Commentaires