Retour

Le parc éolien Viger-Denonville tourne au ralenti

Le parc éolien Viger-Denonville, situé dans la MRC de Rivière-du-Loup, tournera au ralenti jusqu'à la fin septembre. 11 des 12 éoliennes qui le composent doivent être réparées car des fissures ont été observées sur les pales.

Un texte de Julie Tremblay

Les réparations sont présentement en cours et sont effectuées sur place, sous la direction du fournisseur Sendion. Le président du parc éolien et préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé, affirme que tous les frais inhérents aux réparations en cours sont couverts par le contrat de service en vigueur avec le fournisseur d'éoliennes.

Ces réparations pourraient toutefois occassionner des pertes financières pour la MRC, qui possède 50 % du parc, en partenariat avec l'entreprise Innergex.

Le fournisseur pourrait être tenu de payer une compensation financière, advenant que les travaux aient un impact majeur sur la disponibilité des éoliennes. Le montant de cette compensation, si compensation il y a, sera calculé en décembre.

Michel Lagacé souligne que même si ces bris sont malheureux, ils ne devraient pas trop affecter la productivité du parc, puisqu'ils surviennent pendant l'été : « Pendant la période estivale, il vente beaucoup mais le vent est moins dense donc le productible est moins intéressant. »

Le parc éolien Viger-Denonville a été mis en service en novembre 2013 et rapporte environ 2 millions de dollars par année à la MRC de Rivière-du-Loup.

Plus d'articles

Commentaires