Retour

Le phoque du Groenland boude les Îles-de-la-Madeleine

La chasse aux phoques du Groenland est à l'eau cette année aux Îles-de-la-Madeleine. Selon Pêches et Océans Canada, la grande majorité des phoques ont boudé la région, notamment en raison de l'absence de banquise.

Le propriétaire de la boucherie Côte-à-Côte et seul transformateur des produits du phoque aux Îles-de-la-Madeleine, Réjean Vigneau, indique que quelques chasseurs se sont aventurés en mer cette semaine, et ne sont revenus qu'avec environ 200 phoques, alors que le quota est fixé à 15 000 bêtes. À ce quota s'ajoute une allocation dite de développement qui leur permet d'en chasser 10 000 de plus.

Les chasseurs des Îles se tournent tranquillement vers le phoque gris, dont la commercialisation est permise depuis quatre ans. Réjean Vigneau en a récupéré près de 2000 cette année.

Quel avenir pour cette chasse?

Après quelques années difficiles, Réjean Vigneau s'interroge sur l'avenir de la chasse aux phoques du Groenland.

« Peut-être qu'ils ont quitté le golfe pour mettre bas ailleurs pour revenir en 2017, suppose le chasseur. C'est certain que c'est toujours inquiétant quand tu veux développer tes marchés et tout. »

Grâce à une permission spéciale, Réjean Vigneau se rendra à Terre-Neuve d'ici deux semaines, où il espère chasser près de 6000 phoques du Groenland et ainsi faire rouler son entreprise aux Îles-de-la-Madeleine.

Réjean Vigneau n'aura abattu aucun phoque du Groenland cette saison. En 2008, il en avait chassé près de 18 000 en deux jours.

D'après les informations de Sébastien Desrosiers

Plus d'articles

Commentaires