Retour

Le port de Cap-aux-Meules pourra enfin être décontaminé en entier

Hydro-Québec vient de recevoir le feu vert pour compléter la décontamination du quai de Cap-aux-Meules, qui a été touché par un déversement de 100 000 litres de diesel en septembre 2014.

La Société d'État a reçu jeudi le certificat d'autorisation du ministère du Développement durable, de l'Environnement, et de la Lutte contre les changements climatiques. En janvier, elle estimait qu'il lui faudrait deux ans et des investissements d'au moins 10 millions de dollars pour effectuer les travaux. Hydro-Québec est d'ailleurs à réviser ce montant. Des dépassements de coûts ne sont pas exclus.

La Société d'État a déjà récupéré 65 000 litres de diesel dans le port de Cap-aux-Meules.

Certains documents perquisitionnés par le ministère de l'Environnement dans les bureaux d'Hydro-Québec ont permis de conclure que l'oléoduc était ravagé par la corrosion au moment du déversement et qu'Hydro-Québec avait manqué à ses devoirs en ne prenant pas les mesures de prudence pour l'entretien de ses équipements.

Hydro-Québec a déjà attribué le contrat des travaux de décontamination, au terme d'un processus d'appel d'offres, à Golder Associés, basée à Toronto.

Pour la suite de la décontamination, cinq techniques différentes seront utilisées afin d'extraire les hydrocarbures toujours présents dans les sols du quai.

Les travaux devraient débuter fin juin, début juillet. 

Plus d'articles

Commentaires