Retour

Le PQ n'est pas un parti vieillissant, dit le nouveau président du comité des jeunes du PQ

Les membres du Comité régional des jeunes du Parti québécois au Bas-Saint-Laurent ont élu Marc-Antoine Jutras comme président lors d'un congrès qui a eu lieu dimanche à Rimouski. Le nouveau président se dit persuadé que les jeunes ont encore leur place au sein du parti.

Marc-Antoine Jutras affirme qu'il ne partage pas l'analyse de l'ancien candidat à la direction du PQ, Paul Saint-Pierre Plamondon, qui dans un rapport sur l'état du parti, a écrit que le Parti québécois est devenu un « parti figé, conservateur et vieillissant ».

Je crois que c'est un peu exagéré et pas très nuancé [...]. Je pense que le Parti québécois [...] est le parti politique au Québec où il y a plus de jeunes, tous partis confondus. Je ne crois pas qu'on soit un parti vieillissant.

Marc-Antoine Jutras, président du Comité régional des jeunes du Parti québécois

Présents au congrès, les députés de Rimouski et de Matane-Matapédia, Harold Lebel et Pascal Bérubé, ont repris les propos de monsieur Jutras au sujet du nombre de jeunes au Parti québécois. Le député Lebel reconnaît toutefois que le rapport Plamondon mérite réflexion.

Le rapport nous dit la perception que les gens peuvent avoir du Parti québécois ou des partis politiques et ça, il faut l'entendre et s'il faut changer des choses, on va le faire.

Harold Lebel, député péquiste de Rimouski

Harold Lebel convient que son parti doit peut-être changer certaines de ses façons pour s'ouvrir davantage aux jeunes et à différentes communautés.

Au total, une quinzaine de personnes ont pris part au congrès des jeunes péquistes du Bas-Saint-Laurent.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine