Retour

Le président de la Fédération québécoise des municipalités en faveur du pacte fiscal

Sans surprise, le président de la Fédération québécoise des municipalités, Richard Lehoux, se range derrière l'Union des municipalités du Québec, ainsi que les villes de Montréal et Québec pour proposer à ses membres d'accepter la proposition de pacte fiscal.

Selon monsieur Lehoux, les municipalités rurales obtiennent des gains importants, entre autres, un meilleur partage des redevances issues des ressources naturelles.

Québec accepte de verser 60 millions de dollars de plus aux municipalités et MRC pour les nouveaux projets d'exploitation des ressources. L'entente prévoit aussi une formule de redistribution pour les municipalités de 100 000 habitants et moins, même si elles n'accueillent pas ces projets sur leur territoire.

Il faut dire que les membres de la FQM seraient isolés s'ils décident de voter contre l'offre. Le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, traduit ce que bien d'autres pensent tout bas, soit que les élus n'ont pas d'autres choix.

D'ailleurs, certains élus comme Françis St-Pierre auraient préféré que l'UMQ ne divulgue par les résultats de son vote tenu mercredi. « Qu'ils fassent (l'UMQ) leur réunion la veille de la nôtre, je veux bien, mais il y aurait dû y avoir une démarche pour sortir tout le monde ensemble », explique-t-il.

Philippe Couillard ferme la porte à d'autres négociations

Si la FQM refuse, le gouvernement ne va pas retourner négocier, a répété le premier ministre Philippe Couillard lors de son passage au congrès de la fédération municipale. La proposition du gouvernement est finale et suit, selon lui, les orientations prises par la FQM lors du rendez-vous des régions en juin dernier.

Par ailleurs, le premier ministre a annoncé une nouvelle attendue depuis longtemps aux Îles-de-la-Madeleine, soit que Québec va reconnaître officiellement l'insularité de l'archipel.

Le premier ministre a précisé qu'il s'y rendrait personnellement, accompagné de son ministre des Affaires municipales Pierre Moreau, pour annoncer quelle forme va prendre concrètement cette reconnaissance. Une nouvelle qui réjouit le maire des Îles, Jonathan Lapierre, présent au congrès de la FQM.

« Le premier ministre du Québec qui décide d'annoncer, devant plus de 1000 congressistes, la volonté de son gouvernement d'octroyer enfin un statut particulier pour les Îles, qu'on attend depuis plusieurs années, c'est une bonne nouvelle en soi, » explique le maire de l'archipel.

Solidarité rurale reste sur sa faim

Solidarité rurale est déçue de la proposition de pacte fiscal présentée aux municipalités. Le mouvement croit que les besoins des grandes villes et ceux des milieux ruraux sont parfois inconciliables. La relation entre le monde rural et le gouvernement du Québec devrait ainsi faire l'objet d'une démarche indépendante.

« C'est ni positif ou négatif, c'est sur la démarche qu'il faut réfléchir, explique sa présidente Claire Bolduc. Les communautés rurales, elles ne sont pas des villes de même dimension et qui ont les mêmes moyens. Donc, il faudrait réfléchir à une intervention propre aux communautés rurales. »

Le vote des membres de la FQM se tient jusqu'à samedi matin.

Plus d'articles

Commentaires