Retour

Le programme d'aide alimentaire La Boîte fraîcheur en difficulté

Le programme de distribution de fruits et légumes La Boîte fraîcheur est menacé, alors que les besoins d'aide alimentaire sont en hausse au Bas-Saint-Laurent. L'organisme était subventionné par la Conférence régionale des élus, qui a été abolie par le gouvernement libéral.

Les boîtes fraîcheurs renferment trois sortes de fruits et cinq sortes de légumes. Elles sont distribuées à moindre prix aux familles à faible revenu et à un prix plus élevé à celles qui disposent d'un meilleur revenu. Le programme couvre les MRC de Rivière-du-Loup, Les Basques et Kamouraska.

La directrice de Moisson Kamouraska, Mireille Lizotte, fait valoir que le projet visait à combler un besoin criant de la population alors que 25 points de chute avaient été installés dans la région.

« C'est un projet qui est régional et le problème, c'est qu'il n'y a plus de sous. Avant, on avait des piliers pour aller chercher du financement, comme les CLD et les tables de concertation. Mais avec leur abolition, on se retrouve seul », explique Mme Lizotte.

Mireille Lizotte ajoute qu'avec la hausse des prix des fruits et légumes, le financement de tels projets est d'autant plus ardu. Un comité a été mis sur pied afin de trouver des solutions.

« C'est impossible de suivre le tempo. On sait que la facture du panier d'épicerie va augmenter de 350 $ par année. Pour un organisme qui n'a plus de financement, ça devient dur de combler les besoins », souligne-t-elle.

Moisson Kamouraska a fait appel à l'aide du député libéral responsable de la région, Jean D'Amour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine