Retour

Le projet de récupération des carcasses porte ses fruits

La Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan (RGMRM) a récupéré une cinquantaine de carcasses d'orignaux au cours des deux dernières semaines. Depuis le 15 septembre et jusqu'au 17 novembre, les chasseurs de la Manicouagan peuvent disposer gratuitement de leur carcasse à l'écocentre de Baie-Comeau.

La directrice générale de la RGMRM, Linda Savoie, affirme que ce projet pilote est déjà un succès et qu'aucune carcasse n'a été retrouvée dans des lieux inadéquats, comme c'était le cas ces dernières années.

Comme il s'agit d'un projet pilote, la RGMRM devra obtenir de nouvelles autorisations du ministère de l'Environnement si elle souhaite offrir ce service à nouveau l'an prochain, explique Linda Savoie.

« Cette année, vu que c'est un projet pilote, le ministère de l'Environnement nous a dit : "  nous on embarque, on vous donne l'autorisation de recevoir cette matière à l'écocentre ". Et après, on va s'asseoir avec le ministère pour voir la conclusion de ça. Et nous, ce qu'on voit c'est que c'est vraiment un besoin. »

Auparavant, les gens pouvaient payer 40 dollars pour apporter leur carcasse au Lieu technique d'enfouissement de la RGMRM. L'an dernier, seulement 15 carcasses avaient été récupérées à ce site d'enfouissement situé en périphérie de Baie-Comeau, à Ragueneau, pendant toute la période de la chasse.

Un texte de Vincent Larin d'après les informations de Marlène Joseph-Blais

Plus d'articles