Retour

Le projet du wagon Lynnewood divise les élus d'Amqui

Lundi soir, lors de la séance du conseil municipal, quatre conseillers sur six ont voté pour la vente du wagon Lynnewood. Le maire d'Amqui a dû utiliser son droit de veto pour arrêter le processus.

Un texte de Jean-François Deschênes

Ce droit de veto reporte ainsi le projet de vente du wagon historique. Ça laissera le temps au gouvernement fédéral de prendre connaissance du projet, croit le maire. La prochaine réunion du conseil aura lieu le 7 mars.

M. Ruest précise que le projet a déjà reçu de nombreux appuis de municipalités partout au Canada, et du député de la région, Rémi Massé.

Citoyens mécontents

Une vingtaine de citoyens se sont déplacés à l'hôtel de ville pour en apprendre davantage sur le projet Océan 150 du maire d'Amqui.

La citoyenne Jeanne-d'Arc Voyer souhaiterait que les conseillers soutiennent le projet du maire. « Ce que je trouve dommage c'est qu'ils ne se ressoudent pas à accepter cette idée, alors que le maire a des lettres d'appui de plusieurs municipalités. »

Pour sa part, Gilbert Bérubé croit qu'il s'agit d'un projet original qu'il faut défendre.

Le conseiller du district 5, Richard Leclerc, ne s'inquiète pas de la discorde au sujet de ce projet. Celui qui a voté pour la résolution affirme qu'il est normal que des discussions comme celles-ci soient parfois tendues.

Pour sa part, Gaétan Ruest affirme agir avec respect envers les membres du conseil. Le wagon sera vendu si son projet ne va pas plus loin avec le gouvernement.

Plus d'articles