La restauration du wagon Lynnewood, un wagon de bois centenaire qui repose au centre-ville d'Amqui, a soulevé bien des passions au sein du conseil municipal au cours des dernières semaines. Le projet piloté par le maire a été refusé plus d'une fois par la majorité des conseillers.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le maire d'Amqui, Gaétan Ruest, souhaitait que le wagon soit rénové puis utilisé pour traverser le pays d'un océan à l'autre pour souligner le 150e de la Confédération canadienne. Tout au long du parcours, différentes personnalités auraient été invitées à monter à bord.

Les conseillers ont dit non, mais des citoyens persistent et ont formé un comité nommé Océan 150.

Nouvelle approche auprès du conseil

Le porte-parole du groupe, Gilbert Bérubé, est convaincu qu'Amqui a tout à gagner en mettant de l'avant le Lynnewood durant les fêtes de la Confédération. « On trouvait que ça n'avait pas d'allure que ce projet-là ne puisse pas être présenté au moins en haut lieu », explique M. Bérubé.

Après les célébrations, le Lynnewood, croit-il, serait un élément important d'une place urbaine au coeur de la Ville d'Amqui. Le groupe de citoyens demande à la Ville de rouvrir le dossier pour lui laisser le soin de présenter le projet à Ottawa.

Gilbert Bérubé compte sur le budget spécial de patrimoine Canada pour les fêtes du 150e. Il est convaincu que les citoyens n'auraient pas à payer les 800 000 $ nécessaires à la restauration du wagon. « Ça serait à coût nul pour la Ville en réalité », soutient M. Bérubé.

Le maire d'Amqui, Gaétan Ruest, jure ne pas être à l'origine de ce comité, mais se réjouit de l'initiative, car il a défendu l'idée maintes et maintes fois.

Le conseiller Pierre D'Amours a toujours été opposé au projet. Il ne veut pas dire s'il appuiera la nouvelle demande, mais se dit toutefois prêt à écouter la requête. « Mais il va falloir qu'on ait l'occasion de faire ça le comité de citoyen et l'ensemble des élus », indique-t-il.

Le comité Océan 150 compte se présenter au conseil de ville lundi pour remettre le dossier à l'ordre du jour.

Les défenseurs du Lynnewood estiment que 450 personnes appuient leur demande.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine