Retour

Le recrutement de main-d'œuvre va bon train chez Viandes DuBreton

La dernière campagne de recrutement de main-d'œuvre de Viandes DuBreton de Rivière-du-Loup a porté ses fruits. Des gens de partout dans l'Est du Québec ont répondu à l'appel.

Un texte de Guillaume Bouillon

Au cours des derniers mois, les dirigeants de l'usine ont lancé une vaste campagne de recrutement. Pour la première fois dans la stratégie de l'entreprise, une attention particulière a été portée aux réseaux sociaux.

La directrice des communications et du marketing, Claire Michaud, tient d'abord à souligner qu'il n'y a pas de problème de main-d'oeuvre à l'usine louperivoise et que le roulement de personnel n'est pas anormalement élevé. C'est plutôt un ensemble de facteurs qui a fait que l'entreprise a pris la décision cette année de changer les méthodes qu'elle utilise au niveau du recrutement.

Claire Michaud rappelle que Viandes DuBreton est une entreprise majeure, avec plusieurs employés, et que le bassin de population de la région de Rivière-du-Loup est petit. « Il a donc fallu ratisser plus large et mettre en place des éléments de communications plus impostant et plus étoffés. »

Certains de ces éléments de communication sont évidemment les réseaux sociaux. De nombreux candidats provenant de l'extérieur de Rivière-du-Loup ont démontré un intérêt. « Le Nouveau-Brunswick, Les Basques, la Gaspésie, La Pocatière, c'est un peu ce réseau-là qu'on essaie d'aller chercher à travers la campagne. Il semble avoir une problématique d'emploi à Matane et on a aussi eu des gens de là-bas. », de conclure Claire Michaud.

Plus d'articles

Commentaires