Les craintes du Réseau des organisateurs de spectacles de l'Est du Québec (ROSEQ) se matérialisent. L'organisme subit les impacts des compressions budgétaires du gouvernement du Québec en culture.

Le réseau perd ainsi plus de 16 000 $ cette année et prévoit un déficit budgétaire. La directrice générale du ROSEQ, Solange Morisette, confirme qu'il faudra couper dans certains services et des outils de promotion.

« On va être obligé de couper dans certains services, c'est sûr, dit-elle [...] On fait du mentorat et du coaching et on va devoir couper là-dedans. On va être obligés de diminuer les outils de promotion comme les capsules qu'on voit à Radio-Canada. [...] On ne pourra pas faire autant de suivi de programmation. Le réseau d'été va être touché aussi. »

Solange Morissette fait valoir que les diffuseurs génèrent une activité économique importante dans les différentes villes de l'Est du Québec. Il s'agit même du principal employeur dans certaines localités, comme Petite-Vallée, par exemple.

Plus d'articles

Commentaires