Retour

Le Sentier international des Appalaches du Québec homologué GR (Grande Randonnée)

La portion québécoise du Sentier international des Appalaches (SIA) est devenue officiellement vendredi le premier parcours en Amérique du Nord homologué GR, soit sentier de Grande Randonnée. Cette appellation est décernée par la Fédération française de la randonnée pédestre.

Il a été inauguré au parc national Forillon, lors de l'arrivée des marcheurs de la Traversée de la Gaspésie à bottines.

Le SIA-Québec figure maintenant aux côtés de sentiers aussi prestigieux que celui de Compostelle, du Tour du mont Blanc ou du célèbre sentier de la Corse.

Le fait d'être homologué GR lui fera aussi bénéficier d'une grande visibilité en Europe puisqu'il profitera de la promotion de la Fédération.

Parmi les critères pour l'obtention de l'étiquette GR : de beaux paysages, des sentiers bien entretenus, des balises claires pour les marcheurs et des lieux d'hébergement situés de 20 à 25 kilomètres des sentiers. « Il faut qu'il y ait quelque chose qui donne de la valeur à l'itinéraire, précise le représentant de la Fédération française de la randonnée pédestre, Guy Berçot. Une faune, une flore particulière, ce peut être aussi le côté patrimonial, les coutumes, les histoires, etc. »

M. Berçot ajoute que ce sentier gaspésien représente une continuité par apport aux GR qui existent en Europe.

Si la Fédération française a accepté d'homologuer le SIA, c'est qu'elle reconnaît qu'il est un sentier exceptionnel en ce qui a trait à la qualité de l'environnement, à la qualité des montagnes et à la qualité des infrastructures.

Manque de ressources

Pour sa part, le directeur du SIA-Québec, Éric Chouinard, se dit très heureux de cet accomplissement. Toutefois, il ne considère pas que le sentier est A1.

Éric Chouinard reconnaît toutefois que le privé collabore.

Selon lui, le SIA aurait besoin de 30 000 $ par année. Actuellement, le sentier souffre encore des ravages causés par la tempête Arthur survenue en 2014. Des arbres sont tombés et des passerelles ont été emportées par les fortes pluies. Des bénévoles effectuent des travaux, mais Éric Chouinard estime qu'il faudrait de l'argent pour embaucher du personnel.

En France, on évalue à une vingtaine de millions le nombre de randonneurs, réguliers et occasionnels.

D'après un reportage de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine