Retour

Le ski de fond en hausse de popularité au Bas-Saint-Laurent

Les clubs de ski de fond du Bas-Saint-Laurent connaissent un fort achalandage depuis le début de la saison. Le ski de fond et la raquette sont populaires dans la région au grand bonheur des clubs Amiski de Saint-Antonin et Mouski à Sainte-Blandine.

Un texte de Louis Lahaye Roy

Selon le président de la coopérative de ski de fond Mouski, Martin Lagacé, l'hiver rude de 2015 a refroidi les ventes de d'abonnements saisonniers au club Mouski du secteur de Sainte-Blandine à Rimouski.

Il affirme toutefois que cette baisse est compensée par les ventes à la billetterie.

« Les activités de plein air sont en vogue et c'est évident que le ski de fond et la raquette font partie de ça aussi. On est très contents de notre début de saison. »

Selon Martin Lagacé, environ 150 fondeurs ont parcouru les pistes samedi seulement.

Un sport dynamisé

L'administrateur du club de ski de fond Amiski de Saint-Antonin, Daniel Talbot, observe un renouveau dans sa clientèle. Selon lui, le club a augmenté le nombre de ses membres de 30 % depuis le début de la saison.

« On voit beaucoup de parents d'une trentaine d'années avec des enfants, des traineaux de bébés qu'on voyait pas avant dans nos pistes. Là on en voit plus régulièrement alors pour nous c'est bon signe », constate Daniel Talbot.

Vers une plus grande collaboration

Le club Amiski s'est doté l'an dernier d'équipements pour participer à des compétitions officielles de ski de fond.

Martin Lagacé envisage davantage de collaboration entre les clubs Mouski et Amiski. Il envisage créer événement annuel organisé par les deux clubs pour attirer les skieurs de Rivière-du-Loup à Rimouski et inversement.

Par ailleurs, une soixantaine de fondeurs sont attendus dimanche à Rivière-du-Loup. Le club rimouskois a prêté ses équipements de chronométrage au club Amiski pour cette compétition.

Plus d'articles

Commentaires