Retour

Le statut particulier des Îles ne sera pas remis en question

Le député des Iles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, rejette du revers de la main toute discussion sur la remise en question du statut de circonscription électorale de l'archipel.

C'est le directeur général des élections, Pierre Reid, qui a recommandé qu'on étudie la possibilité de fusionner les circonscriptions des Îles et de la Gaspésie, dans son rapport sur la refonte de la carte électorale du Québec.

Le député Chevarie affirme que le premier ministre Couillard est de son avis, et qu'il n'y aura pas de débat à ce sujet. « Le seul territoire qui peut s'apparenter [du Québec] aux Îles-de-la-Madeleine, c'est le Grand Nord, c'est le seul. » dit-il.

La circonscription des Îles-de-la-Madeleine, qui compte 10 660 électeurs, profite d'un statut particulier enchâssé dans la loi électorale depuis 1895.

Bilan positif

Par ailleurs, le député libéral s’est dit satisfait de la performance de son gouvernement depuis le début de l'année 2017.

Il souligne particulièrement l'adoption d'une aide fiscale pour les Madelinots, à la suite de la reconnaissance du statut d'insularité de l'archipel.

Les entreprises profiteront également d'une nouvelle compensation de 10 % des coûts liés au transport des marchandises, ce qui profitera aux gens d'affaires des Îles, explique-t-il.

Ces deux mesures fiscales généreront un minimum de 18 millions de dollars en revenus additionnels aux Îles.

D’après les informations de Line Danis

Plus d'articles

Commentaires