Retour

Le successeur d'Éric Forest sera connu le 19 décembre

C'est le 19 décembre prochain qu'on saura qui succédera au maire de Rimouski, Éric Forest. Nommé au Sénat par le gouvernement Trudeau, l'ex-président de l'Union des municipalités du Québec sera assermenté le 23 novembre.

Un texte de Richard Lavoie avec la collaboration de Denis Leduc

Ce sont donc les 11 membres du conseil qui éliront parmi eux celui ou celle qui présidera aux destinées de la Ville jusqu'aux élections municipales le 5 novembre 2017.

Lundi soir, le maire Éric Forest a présidé sa dernière assemblée publique. Il a eu droit à deux ovations. Ses collègues l'ont d'abord félicité et remercié pour ses 22 ans d'implication, dont 11 à titre de maire.

Le maire suppléant Donald Bélanger a attribué aux efforts d'Éric Forest le fait que Rimouski soit devenu « la première ville au Canada pour prendre sa retraite et la 16e parmi plus de 4000 municipalités au Canada en matière de qualité de vie ».

Le maire Forest a aussi eu droit à une ovation de la part de la quarantaine de citoyens et de cadres municipaux présents.

Patricia Posadas, une écologiste habituée des séances publiques, a tenu à rendre hommage à M. Forest tout en rappelant que son groupe n'a pas toujours été d'accord sur les positions de la ville sur la question des hydrocarbures.

Éric Forest a rétorqué qu'une ville ne pouvait s'engager comme un militant peut le faire puisqu'elle doit tenir compte de nombreuses contraintes et qu'elle doit veiller à préserver le bien commun.

Pas de candidat à la succession pour l'instant

Aucun conseiller n'a pour le moment signifié son intention de poser sa candidature pour assurer la transition pour la prochaine année.

« Je pense qu'on va être capable d'arriver à un consensus sur la meilleure personne pour remplacer Éric pour l'année à venir », a expliqué le conseiller Marc Parent.

« Je vais réserver la surprise pour mes collègues avant », a fait valoir la conseillère du district Saint-Germain, Jennifer Murray.

Une excellente situation financière

La maire Forest est particulièrement fier de l'état dans lequel il laisse les finances de la ville. Il a d'ailleurs déposé le rapport annuel sur l'état des finances municipales 2015-2016.

Le rapport fait état d'un excédent des revenus sur les dépenses de 5,5 millions de dollars. Pour la deuxième année de suite, le niveau d'endettement de la Ville se situe « sous un seuil historique de 50 millions depuis la création de la nouvelle ville de Rimouski ».

Éric Forest croit donc que les citoyens peuvent envisager l'avenir avec optimisme. Et il est convaincu que Rimouski pourra sans problème réaliser bientôt le projet de complexe glaces et piscine. Ce projet évalué à 38 millions est l'un des nombreux chevaux de bataille que le maire a enfourchés au cours des dernières années.

Plus d'articles