Retour

Le temps d'attente sur civière deux fois moins élevé dans le Bas-Saint-Laurent

Les résidents du Bas-Saint-Laurent attendent deux fois moins longtemps sur une civière que le reste des Québécois, selon les dernières statistiques du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Un texte de Édith Drouin

La durée moyenne de séjour sur une civière était d'un peu plus de sept heures dans la région entre le 1er avril et le 17 septembre 2016, alors que la moyenne provinciale était d'environ 15 heures.

La durée de séjour fait référence au temps qu'un patient passe sur une civière, soit en attente d'hospitalisation, de transfert vers un autre établissement, ou de retour à son domicile.

La solution : de meilleurs soins à domicile

Si l'attente est moins longue dans le Bas-Saint-Laurent, c'est grâce à des investissements dans les soins et services à domicile pour les personnes de 75 ans et plus, selon le directeur des services professionels au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Il explique qu'une stratégie a été mise en place au début des années 2010 pour faire face au vieillissement de la population. Un programme de repérage a aussi été créé pour dépister les personnes en perte d'autonomie plus tôt et pour mieux évaluer leurs besoins éventuels.

Plus de pression pour les aidants naturels

Il est vrai que les patients passent moins de temps sur les civières des hôpitaux de la région, selon Sylvain Lirette, porte-parole régional pour l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Il estime toutefois que cette réduction se fait aux dépens d'autres intervenants du système de santé et qu'elle affecte la qualité des soins. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?