Retour

Le temps presse pour la réfection du port de Matane

Les usagers du port de Matane pressent Ottawa d'effectuer rapidement des travaux de mise à niveau. Il y a quelque temps, les utilisateurs estimaient qu'il ne restait tout au plus que sept ans de vie utile au port. Aujourd'hui, la Ville de Matane croit que ce chiffre a peut-être diminué.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le maire Jérôme Landry s'inquiète pour l'avenir de l'infrastructure, qui selon lui est essentielle au développement économique.

Il a réuni jeudi la dizaine d'entrepreneurs qui utilisent le port pour leur faire état de la situation et afin que tout le monde puisse mettre la main à la pâte pour convaincre Ottawa de faire rapidement les travaux.

Et si rien n'est fait très bientôt, le problème pourrait s'aggraver, craint-il. « Ça inquiète beaucoup les industriels qui ont des projets de développement », souligne-t-il. Le maire Landry donne en exemple l'exportation des composants d'éolienne qui vont augmenter bientôt.

Selon lui, l'activité commerciale au port est en constante augmentation. Il affirme que l'année 2015 a été qualifiée d'exceptionnelle et les navires qui accostent sont de plus en plus volumineux.

Plan d'action

Avant de faire les démarches politiques, toutefois, il est primordial d'évaluer l'impact économique du port de mer. dit-il.

« Donc, c'est quoi les emplois qui sont liés aux activités portuaires de Matane? C'est quoi l'incidence par rapport à nos organisations pour démontrer le poids de cette infrastructure-là dans l'économie de la région? »

Québec doit acheter le port

Le port de Matane fait partie du Programme de transfert des installations portuaires de Transports Canada. Cette liste contient une cinquantaine de lieux dont veut se départir Ottawa.

Le maire Landry aimerait que Québec acquière le port dans cadre de sa Stratégie maritime. Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, n'avait pas fermé la porte à cette éventualité lorsqu'il a désigné Matane comme une des zones industrialo-portuaire de la province. Mais avant, a-t-il précisé, le port devra être en bon état.

Plus d'articles

Commentaires