Retour

Le tourisme, un tremplin pour redynamiser l'île d'Anticosti

Afin de freiner le déclin démographique et redynamiser son économie, la Municipalité de L'Île-d'Anticosti travaille à implanter avec un promoteur privé un complexe hôtelier spécialisé dans le tourisme nordique.

Le maire John Pineault souhaite donner un second souffle à Port-Menier dont la population a diminué de moitié en 30 ans. Aujourd'hui, l'île compte moins de 200 âmes à l'année.

Le projet de complexe hôtelier en milieu nordique est, selon lui, un « concept assez nouveau ».

« C'est dans ses tout débuts. C'est très encourageant et c'est le travail qu'on veut faire et ce n'est pas de moi qu'on va entendre : on est un pauvre petit qui est en train de mourir », explique-t-il.

La médiatisation du projet d'exploration pétrolière et gazière d'Hydrocarbures Anticosti a attiré de nombreux touristes cette année.

Par ailleurs, le nouveau directeur général en fonction, Frédéric Lee, veut améliorer l'offre de transport pour l'île. « Tout commence par le transport, si on veut avoir des touristes. C'est un frein majeur au développement touristique et économique », souligne-t-il.

Une beauté naturelle qui attire les visiteurs

Les touristes demeurent charmés par cette grande île du golfe du Saint-Laurent. « C'est la beauté des paysages, carrément, la baie de la Tour, le canyon et la chute Vauréal, toutes les rivières et la faune », fait remarquer Liane Laurin, de Montréal, qui visite l'île.

En attendant que tous ces projets se concrétisent, le maire John Pineault veut rallier l'ensemble de la population divisée par les travaux exploratoires sur l'île.

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti a aussi amorcé des démarches pour que l'île soit inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Un texte d'Evelyne Côté, d'après les informations d'Alix-Anne Turcotti

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine