Retour

Léger déraillement d'un train à Saint-Simon : des passagers critiquent VIA Rail

Des passagers de deux trains de VIA Rail ont dû prendre leur mal en patience dans la nuit de mercredi à jeudi. Les trains ont été immobilisés pendant plus de sept heures à la hauteur de Saint-Simon, entre Trois-Pistoles et Rimouski, dans des conditions d'attente qui ont été critiquées par les passagers.

Marie-Anna Murat, porte-parole de VIA Rail, explique qu'un premier train a été immobilisé de même que celui qui arrivait dans l'autre direction par mesure de sécurité. La roue de la locomotive du premier train est sortie de son rail à la suite d'une accumulation de glace dans le système d'aiguillage.

La situation s'est rétablie lentement durant la matinée et le train de passagers est reparti vers 9 h en direction de Rimouski.

Des passagers mécontents

Personne n'a été blessé, mais les passagers ont dû ronger leur frein. Comme le déplore l'un d'eux, Jacques Soucy, le service de VIA Rail s'est révélé loin d'être satisfaisant.

« Les familles, les enfants ont faim. Les mamans n'ont pas d'argent et ne savent pas quoi faire pour changer les idées des enfants. Ils n'ont pas mangé depuis hier », raconte M. Soucy.

Les conditions d'attente que rapportent les passagers étonnent la porte-parole de VIA Rail, Marie-Anna Murat.

« Je suis très surprise et je le déplore si ç'a été le cas. Dans tous ces cas-là, nos protocoles veulent que non seulement de la nourriture gratuite soit distribuée à bord, mais qu'on prévoie aussi des collations pour les passagers », affirme Mme Murat.

Des conducteurs de locomotive ont d'ailleurs dû prendre un taxi de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, jusqu'à Saint-Simon pour relayer les employés sur place.

D'après les informations de Laurence Gallant.

Plus d'articles

Commentaires