Retour

Leïla Soleil Boutin : la moitié de l'objectif est atteint

La famille du Bic qui souhaite continuer à offrir à son enfant malade des traitements en chambre hyperbare à la maison a atteint près de la moitié de son objectif de 30 000 $. Lundi soir, le ténor Marc Hervieux a fait raisonner sa puissante voix dans une école de Lévis, ce qui a permis d'ajouter 6 000 $ à la cagnotte.

Un texte de Richard Lavoie avec la collaboration de Denis Leduc

Les parents de la jeune Leïla Soleil Boutin veulent pouvoir poursuivre le traitement commencé alors qu'ils étaient citoyens de Lévis. Ils considèrent que c'est nécessaire pour améliorer les conditions de vie de leur fille. Ils souhaitent donc faire l'achat d'une chambre hyperbare portative.

La condition de l'enfant est sévère: paralysie cérébrale, surdité profonde, raideurs, tonus quasi nul. À Lévis, elle a suivi 50 traitements au privé, mais aucun depuis le récent déménagement de la famille au Bic. D'où les démarches actuelles.

La mère de l'enfant, Marie-Ève Garon, est aussi très consciente que le traitement de la paralysie cérébrale en chambre hyperbare fait l'objet de débat au sein de la profession médicale.

L'espoir de voir Leïla améliorer sa qualité de vie est suffisant pour eux. Ils prévoient d'ailleurs organiser d'autres événements du genre et alimenter une page Facebook au nom de leur fille.

Leïla Soleil Boutin fréquente aujourd'hui une école adaptée et sa mère songe maintenant à retourner sur le marché du travail. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine