Retour

Les aliments servis sont conformes aux normes, affirme la direction du CISSS Bas-Saint-Laurent

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent défend la qualité des aliments servis dans ses établissements. Selon la coordonnatrice des services d'hôtellerie au CISSS, Jocelyne Dufour, les repas servis respectent les standards de nutrition.

Un texte de Richard Lavoie avec la collaboration de Isabelle Damphousse

En fait, selon elle, les menus offerts sont élaborés par des nutritionnistes et respectent les normes du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) pour la préparation et la conservation.

Elle admet toutefois que le coût d'un repas en centre de soins de longue durée (CHSLD) a diminué d'environ 30 % depuis 1993 en raison des choix qui doivent être faits pour respecter les budgets consentis.

 « On se doit de faire des choix judicieux pour s'assurer de la meilleure diversité et de la meilleure qualité », fait-elle valoir.

De son côté, la présidente de l'Ordre professionnel  des diététistes du Québec, Paule Bernier considère que la qualité des repas est primordiale, mais que la variété et le goût sont des facteurs qui ne doivent pas être négligés.

Elle croit toutefois qu'avec les réductions budgétaires,  il est parfois difficile d'offrir une variété intéressante de menus pour les patients.

Selon une étude publiée l'an passé le Groupe de travail canadien sur la malnutrition, les patients qui ne s'alimentent pas bien lorsqu'ils sont en centre hospitalier ont souvent des complications à la suite de leur séjour. Cette situation entraînerait un coût annuel de 2 milliards de dollars au Canada.

Plus d'articles

Commentaires