Retour

Les ambulanciers accentuent les moyens de pression

Une trentaine d'ambulanciers de la région ont manifesté, mercredi matin, à Rimouski. Ils dénoncent la lenteur des négociations avec leur employeur concernant le renouvellement de leur convention collective, qui est échue depuis le 31 mars 2015.

Le président de la fraternité des paramédics de la Mitis et de Rimouski-Neigette, Jérémie Landry, affirme que les ambulanciers ont augmenté leurs moyens de pression depuis le début du mois, mais que leur employeur continue à leur mettre des bâtons dans les roues.

Les ambulanciers ont notamment cessé de faire l'entretien ménager de la caserne, de remplir un formulaire administratif qui sert à colliger des données statistiques et ne disent plus la formule « 10-4 » à la fin d'un message radio mais plutôt « message compris ».

Ils sont actuellement en attente d'une décision du Tribunal administratif du travail concernant ces moyens de pression, qui nuisent aux services essentiels, selon l'employeur.

Les ambulanciers déplorent la situation et affirment qu'ils veulent seulement obtenir ce qui leur est dû :

De leur côté, les entreprises ambulancières de la région ont entamé des procédures judiciaires par le biais de la Corporation des services d'ambulance du Québec.

Elles souhaitent faire annuler une décision du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui souhaite leur imposer un nouveau contrat de service sans négocier, selon les entreprises.

Plus d'articles

Commentaires